Avertir le modérateur

mercredi, 19 juillet 2006

Emeutes de banlieue: la police mise en cause dans l'affaire de Clichy

   medium_SGE.RSL86.180706174501.photo00.quicklook.default-245x155.2.jpg Muhittin Altun est le nom du jeune "rescapé" de Clichy Sous Bois et de son transformateur électrique. On reparle , voire même simplement parle de ce jeune majeur, car La Commission nationale de déontologie de la sécurité, saisie pas le député et ancien misistre PS, Claude Evin. Est-ce utile de rappeler que cet évenement est le point de départ des émeutes qui animèrent notre "Douce France" !
 
    "Le fait que M.A. (Muhittin Altun, aujourd'hui majeur, NDLR) ait été interrogé pendant une heure et demi, alors qu'il était grièvement blessé, en état de détresse psychologique et morale évidente et sans l'assistance de ses parents, par des fonctionnaires munis d'un document comportant des données erronées, constitue un manquement à la déontologie", selon l'avis de la CNDS rendu public mardi par M. Evin, député socialiste et ancien ministre.
 
    Muhittin Altun, âgé alors de 17 ans, seul survivant du drame de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), a été auditionné le 28 octobre 2005 à l'hôpital Beaujon (Hauts-de-Seine), où il était entré la veille après avoir été grièvement brûlé dans un transformateur EDF
 
    On ne sait pas si un jour nous connaitrons la vériré sur cette affaire tant les versions diffèrent. Il y a aussi un Ministre qui sans cesse n'a fait que contredire les servives judiciaires et policiers. jamais daccord sur les chiiffres, le taux de récidives  des personnes apréhendé etc.. Une cacaphonie telle que l'on devient spectateur de ce qui ressemble a un "mini" secret d'Etat ! Les policiers ont-ils poursuivis ses enfants avant de les laisser dans le transfo? On peut comprendre qu'un ministre de l'Intérieur s'attache à etre du coté de ses troupes. Mais dans son cas à lui, est-ce si iné ? Vous ne vous rappelez déjà plus de la façon dont ce dernier c'était adressé à des agents de police toulousain. Comment il leur expliquait que "grosso-merdo", "ils n'étaient pas la pour organiser des tournois de foot avec des jeunes" ! Ne soutiendrai -t-il ses unités seulement cela lui rapporte et vice et versa ?
   
    Mais revenons au sujet qui anime ma note !
 

    Le 29 octobre, Muhittin a été transféré à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, où "le vice-procureur de Bobigny n'a pas autorisé l'Inspection générale des services (IGS) à interroger le mineur en raison de son état de santé", souligne la Commission.

Les avocats accusent par ailleurs la police d'avoir usé d'un "faux".

"L'interrogatoire a été fait dans le cadre d'une enquête de flagrant délit. Pourtant, le procureur venait d'ordonner une enquête sur la recherche des causes de la mort... Pourquoi les policiers ne se sont-ils pas présentés dans le cadre de cette procédure?", s'interroge l'avocat, selon lequel le flagrant délit pourrait avoir été "inventé, pour aller vite".

Les avocats ont également déposé une requête auprès du Premier ministre pour "faute administrative" lors de l'opération de police qui a entraîné l'accident. "Le Premier ministre a jusqu'au 6 août pour nous répondre. Faute de réponse, nous saisirons le tribunal administratif sur la responsabilité de l'Etat", a conclu Me Mignard.

 

Source : AFP
 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu