Avertir le modérateur

mardi, 25 juillet 2006

La France et SES étrangers ... haute pensée philosophique matinale !

    medium_elf.gif
 
    Cette question est épineuse. Elle l'est pour la France en raison de son passé colonisateur. Dur pour un pays, qui s'est enrichi par l'exploitation des hommes et des richesses et qui continu à le faire, de ne pas accepter la misère dont, selon la provenance des réfugiés elle est "aussi" un acteur majeur ! Quoi de plus humain que de vouloir le meilleur pour soit même et les siens ? Qui aurai l'attitude, prôné par certains acteurs politiques de premier plans ou non , de crever la dalle pour ne pas apauvrir un pays riche ? Faut être sacrément con pour avoir ce raisonnement ... Il y a la une confusion des intérêts, notre réalité économique aurai-t elle occulté le devoir d'entre-aide des pays pauvres ? La fraternité française semble n'être qu'un souvenir, si l'on arrive encore à prouver qu'elle a existé... Et il en va d'ailleurs de même pour les autres mots qui composent notre "slogan" ... plus à la mode du tout !
   Nicolas Sarkozy, répète souvent et il a en partie raison, que "nous n'avons rien à offrir a ces immigrés, pas de logements, pas de travail ..."! Certes ... Mais c'est un peu comme expliquer à un SDF, qu'il ne peut occuper un logement vacant car il n'est pas salubre ! La rue, le trottoir, le froid, est-ce salubre ? C'est en ayant de gravé cette idéologie au plus profond de moi que j'estime que son discours et ses idées est noséabond ( et il n'en a pas le monopole bien sur ...). Cela cache quelque chose ... ne croyez-vous pas ? Nous sommes redevable du continent africain dont nous dépendons tant et ou de nombreux intérêts français prosperent aujourdh'ui, depuis hier et encore demain ! L'expulsion d'Aminata cette semaine est cruelle, surtout à l'heure ou les mots: mondialisation, concentration, fusion ... tout droit venu du jargon économique sont dans "l'air du temps"! Pourtant nous n'avons jamais été aussi protectionniste, repliés sur nous même. Lors de mes activités de citoyen, au sein du Conseil des Jeunes de Bordeaux, organe participatif de la municipalité, il était dur de voir comment les habitants du quartier "Les Aubiers" ( la Té-ci de la ville ) étaient des citoyens de seconde zone. Ils sont bien loin des préoccupations municipales, du soutien de son tissu associatif, pourtant si "flatté" lors des émeutes qui n'ont pas eu lieu dans la capital du vin ! Localement, la discrimination existe déjà envers les ressortissants étrangers, des français pourtant. Un immobilisme politique incompréhensible, un refus d'aider ses citoyens à s'intégrer, à montrer des signes fort de leur appartenance à la République. C'est en partie le résultat de la politique spectacle, politique de communication  qui a remplacé celle de l'action ! Une visite du Maire de Bordeaux dans le quartier cité ( opps jeu de mots ) plus haut et le service communication se tâte à publier un communiqué de presse. Pourquoi ? Pour montrer à la presse qu'il s'en préoccupe ? Pourquoi il y a suspicion ? Comment : un maire ne va pas librement dans tous les quartiers de sa ville ?    
    Mon raisonnement est simpliste, c'est sûr, il est "universaliste" ! Un second porte-avion , pourquoi pas ... C'est pas bête !
 
un lien ... comme ça pour s'informer !

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu