Avertir le modérateur

samedi, 17 juin 2006

Les chiffres c'est comme l'eau : c'est clair !

    « Ce sont des dizaines de milliers d’emplois nouveaux qui ont été créés grâce au contrat nouvelles embauches », déclarait lundi dernier Dominique de Villepin. Une étude de la Dares (ministère de l'Emploi), révélée aujourd’hui dans le journal Les Echos, tempère cette ardeur. Des emplois ont véritablement été générés grâce à ce dispositif, mais pas autant qu’on pourrait l’espérer. 44 000 des 440 000 CNE signés constitueraient de vraies créations d’emploi, soit 10 % des CNE. Les 90 % restants correspondraient soit, dans 70 % des cas, à des embauches qui auraient eu lieu de toute façon, en CDI ou en CDD, soit, dans 20 % des cas, à des anticipations de recrutement.
Autre enseignement de l’enquête, le taux de ruptures de CNE tournerait autour de 30 %, et non pas 10 % comme l’affirmait encore il y a deux jours le Premier ministre. Surprise, dans presque la moitié des cas, la décision de rupture relèverait du salarié lui-même.
Cette évaluation à la hausse des ruptures de CNE amenuise la quantité de CNE toujours en place à ce jour, qui n’excéderait pas fin mars les 340 000, même si 444 000 contrats ont été signés depuis août dernier.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu