Avertir le modérateur

samedi, 03 juin 2006

Elections législatives en République Tchèque !

L'opposition conservatrice tchèque a nettement devancé les sociaux-démocrates du Premier ministre Jiri Paroubek, lors des élections législatives de vendredi et de samedi, au vu d'un sondage sortie des urnes rendu public après clôture des bureaux de vote.
 
 
medium_2006-06-03t121846z_01_nootr_rtridsp_3_ofrtp-tcheque-elections-projections-urgent-2006060.jpg
Transport d'une urne électorale ... la RP vote pour la premère fois depuis son entrée dans l'UE !!
 
 
Les bureaux de vote ont ouvert cette après-midi à 14H00 pour les élections législatives en République tchèque qui s'annoncent très serrées entre les sociaux démocrates (CSSD) au pouvoir et l'opposition libérale de droite (ODS). Huit millions de Tchèques sont attendus dans près de 15.000 bureaux de vote qui resteront ouverts jusqu'à 22H00. Le scrutin reprendra samedi demain de 08H00 locales à 14H00.

Dans les derniers sondages, l'opposition de droite ODS devance de peu le CSSD (au gouvernement depuis huit ans) devant les communistes (KSCM) et les Verts (SZ) qui espèrent pour la première fois passer le seuil d'éligibilité de 5% et les Chrétiens-démocrates (KDU-CSL). Un seul sondage a donné l'avantage au CSSD, avec 0,7 point d'avance. "J'espère que le taux de participation sera autour de 60%, je pense que le Parti social démocrate va gagner avec plus de 30%, devant l'ODS", a pronostiqué le Premier ministre CSSD, Jiri Paroubek, après avoir voté à Prague en compagnie de son épouse, Zuzana. "Les électeurs doivent choisir s'ils veulent que la République tchèque devienne le plus grand laboratoire d'Europe centrale où seront menées des expériences (économiques) qui ont échoué ailleurs dans le monde ou s'ils veulent un programme qui les conduisent au niveau de l'Europe occidentale dans les dix ans", a-t-il ajouté.

Cependant, si les sociaux démocrates peuvent se prévaloir de leurs résultats économiques (+ 6% de croissance en 2005, chômage en recul en dessous de 9%), les accusations d'interférence politico-judiciaires lancées contre eux par le chef de l'unité antimafia de la police risquent de peser sur leur chance d'être reconduits pour un troisième mandat.

Les résultats définitifs sont attendus dans la nuit de samedi à dimanche. Puis commenceront les négociations en vue de la formation d'une coalition gouvernementale, aucun des vingt-quatre partis en lice ne pouvant espérer obtenir assez de voix pour gouverner seul.

 

Source : www.rtl.be

           : www.france2.fr
 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu