Avertir le modérateur

mercredi, 31 mai 2006

des news de moi ...

Si vous saviez ! Prague est certes une ville magnifique mais mon arrivée a été un cauchemar. J'ose même pas vous raconter. En gros le gars qui m'avait motivé à venir ne m'a pas donné de signes de vie et de plus je me suis fait voler papiers et argent à l'aéroport ... la totale quoi ...

 

Sinon j'ai un taff un poche, des poches sous les yeux ... tout va bien !!

 

Big up 

18:00 Publié dans Moi | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 28 mai 2006

Journal d'un expatrié, première partie !

 

medium_image_002.jpgSuivez mon départ pour Prague à travers mon blog ... vous allez voir, c'est pas triste ...

 

 

 

 Mercredi 24 mai , entre Bordeaux et Libourne dans le train.

Comment peux t on être aussi stupide ? c'est la question que je lance aux dirigeants de la Poste ! Impossible figurez-vous de retirer plus de 150 € au guichet si vous n'êtes munis que d'une seule pièce d'identité.  Le guichetier n'a pas voulu en démordre alors on a joué ensemble.
-" Parfait Mr je comprends , vous ne faites qu'appliquer le réglement, je vais donc procéder à un retrait de 150€ s'il vous plaît ! " Il s'executa et aussitôt la transaction effectuée, je lui dit : " Parfait Mr, alors maintenant je vais vous refaire un retrait de la même somme et cela jusqu'à que j'obtienne la somme désirée " Pour cette deuxième et dernière transaction ( oui j'avoue j'ai un eu joué avec lui ... ) mon ton fût plus sec, moins compréhensif et étant dans "mon" bureau de poste, il n'eût d'autre choix que de s'executer.  En sortant de l'etablissement en question je me suis questionné. Mais comment un établissement tel que La Poste peut arriver à pondre de telles mesures? La carte nationale d'identité n'est elle pas sufisante  ? Il y a un moment ou l'on doit réfléchir, se demander si finalement leur seul but n'est pas de faire fructifier votre argent pas n'importe lequel des moyens et celui peut en représenter un . Suis-je bête c'est une banque donc bien évidemment que si !!!  Voilà ca y est mon anticapitalisme primaire est évacué nous pouvous donc passer à autres choses.

Le train dans lequel je suis assis, une vieille locomotive et des wagons d'un autre âge est une horreur. Déja de ma place j'ai une vue sur une dame et sa jupe . Pourquoi pas de diriez-vous ?  Sauf que la ses vergétures sont horibles et sont un tue-l'amour à elles seuls. J'ai chaud, manquai le train que je souhaitai prendre normalement et les allers - retours incessant d'une bande de jeunes chiants ( si si cela existe ) m'agace. il faut dire que je ne suis pas non plus dans une forme olympique. Je viens de quitter la ville par la petite porte sans même lui dire aurevoir. Ni à elle ni à ceux qui l'habitent. Seul une poignée de priviligiés ont eu droit a ce privilège et je crois qu'ils ne s'en doutent même pas. Enfin certains ... Aucun regrets ni pincements trop désagréable à l'horizon. Il faut aussi admettre que les circonstances s'y pretent, que je ne me sens pas capable de supporter tels suplices. A moi Prague, sa ville, sa culture, ses hommes et ses femmes qui la constitue. Mais bien sûr auparavant tournée des " Grands Ducs ", la famille. en deux jours tout le monde va y passer : grands parents, oncles, tantes et même mon père sont au programme. Il faut dire que ma décision a été rapide et sans aucune concertation, pas même avec moi. Une opportunité, une chance même !

Ma première étape ce sont mes grands parents paternels avec qui j'entretien d'exellent rapports. Je ne pense pas qu'ils aient compris réellement ou j'allais et ce que j'allais y faire. Un peu de pédagogie sera donc necessaire, mais pas d'inquiétude ma leçon est prête . J'ai préparé toutes les objections possible qu'ils pourraient me lancer, j'ai pris un peu d'avance, je sais que durant mon pellerinage familial , je vais en avoir besoin. Lorsque j'ai pris ma décision la première personne à qui j'ai pensé est ma mère. Comment vas t elle réagir ? Pourras t elle comprendre mon choix? Va t elle encore me faire une leçon de moral sur les risques que j'encours etc. Ben bizaremment pas du tout. Elle en est fière même parait - il ! Puisque c'est ainsi tant mieux je vais pouvoir dormir sur mes " deux oreilles" et ne pas m'inquieter de son inquiétude .

Mercredi 24 mai, Genissac, 21H30.


    Quel bohneur que de revenir dans son village. Tout de suite je retrouve mes marques, l'osmose est instantané ! J'en ai fait des choses ici, j'en ai eu des joies, des peines. A chaque visite ici, dans la maison de mes grands parents il y a beaucoup d'emotions. C'est un lieu qui représente tout ce que je voudrai , tout ce que j'espère de la vie . Alors je ne vais pas vous en faire un inventaire, parce que cela pourrai finalement devenir un exercice douloureux. Qu'importe , en tout cas j'ai grand plaisir a retrouver mes grands parents. Certes le temps ne l'ai épargne pas mais à cela, personne n'y peut rien. En tout cas pour moi , c'est sur ils seront éternel tant leur apport et leur héritage humain restera primordiale. Avant mon départ j'avais besoin de me retrouver ici, avec eux, de les retrouver. On a discuter politique à table comme à chaque fois , à la différence peut etre qu'ils sont plus attentif à ce que je dis. En meme temps je sais mieux y faire. Je me suis souvent dis : "si t'arrives à faire changer de point de vue ton grand père alors le reste de la planète ca ne doit pas etre difficile". Bon ben évidemment c'est pas super vrai, mais bon , comment dire , l'espoir fait vivre. Bref bon , la ce soir je ne suis pas inspiré. Surement le vin, ou encore le magret de canard ou les ceps... allez savoir ! Demain sera une autre journée avec au menu : mon père que je ne vois que deux fois maxi dans l'année, mon frère et ma soeur ( que j'ai vu deux fois dans ma vie ) et enfin ma belle mère que je vois à la même fréquence que mon géniteur. une journée riche donc , une journée importante ou je l'espere nous allons retisser des liens, ceux qui m'ont toujours fait défaut .

Jeudi 25 mai, Genissac, 05H27.

    Je suis TRES matinal ce matin. Bon c'est pas forcément voulu en même temps mais depuis ces derniers jours je suis malade et du coup pour dormir c'est dur ! Mais pas d'inquiétudes j'ai ce qu'il me faut pour me soigner. Un zest de musique et un peu d'écriture feront de moi une marmotte d'ici peu. A ce moment précis et pour la première fois je commence à me projeter dans l'avenir. Des images de Prague viennent à moi, des images de ma famille et de mes ami(e)s qui me manquent, aussi ! Je dois rester attentif à tout cela , je n'ai pas envie de tomber dans une pseudo-dépression., ou je commencerai a avoir des regrets etc. Il me faut aller de l'avant , vivre ce que je peut, ne pas me gêner, même si cela ne va pas être simple ! Pfff en même temps je dis cela mais je me vois bien retourner de ma vibes Prague tout entier , dans un bar reggae ou sékou ( mon hôte ) ma dit qu'il y serai possible pour moi de m'y produire. Mais grave en fait que je vais m'éclater , que je vais prendre mon pied. Hey, Don't Worry, Be ready ...seen ? Et puis je ne m'inquiète pas non plus de ma capacité à rencontrer du monde , bien au contraire !

Jeudi 25 Mai, Naujean et Postiac 22H43.

    Je suis exténué ce soir. J'ai pas beaucoup et bien dormi comme le confirme le précédent message. Autant ma nuit n'a pas été terrible, autant ma journée a elle été très agréable. Je l'ai passé avec avec Gianni, mon petit frère de 4 ans, Mona, ma petite soeur de 2 ans, mon père et ma belle mère. Il nous a fallu a tous ( hormis avec ma belle mère, babeth ) un peu de temps pour s'apprivoiser.Une fois ce laps de temps écoulé il m'a paru que nous étions une vraie famille. Je suis heureux ce soir. Je pense qu'ils n'ont pas encore bien compris qui j'étais mais nous sommes sur la bonne voie. Gianni a été très troublé de m'entendre appeller son père par le même "papa". Je le vois encore me regarder avec ses billes bleues, grandes ouvertes . Il lui faudra du temps, le temps pour moi, pour nous de rattrapper le temps perdu. Avec Mona cela a été plus "dur" mais elle est plus petite, un peu plus sauvage aussi. La encore les moments que nous serons amenés à passer , feront le reste. Je pense que papa a été touché de ma demande de visite, du fait de voir que tout se passe bien entre Babeth et moi , avec les enfants etc. Je lui en veut pourtant, a ce père quasi inconnu mais l'on doit dépasser le temps des reproches et se concentrer sur plus primordial. il faut aussi dire que son mutisme en dis long sur son mal-être, sur le fait qu'il ne sache comment faire. On va dire que c'est cela ma vengeance...  Je sais ce n'est pas bien de penser cela mais que voulez vous, parfois l'instint prédomine. Bon Mr Mme, on reprendra ces discutions demain car je clignote des yeux tellement je suis crevé ! !Big up

Vendredi 26 Mai, Naujean et Postiac 21H57.

    Ca y est, mes valises sont bouclées, pesées, bref tout est prêt. Demain debout de bonne heure car le train est à 7H23. J'èspère passer une nuit paisible, un peu moins agité que les autres, de meuilleur qualité en somme. Je dois aussi avouer que dormir sans Sabine est difficile. Cest qu'elle me manque ma "doudou" le soir, elle , ses épaules, ses cheveux que je touchait sans cesse. Elle va me manquer ... jamais je n'aurai plus de relation comme celle-ci. Ni détaché, ni amoureux, les avantages sans les incovénients. Ces derniers temps nous étions devenu inséparable. A Sabine je lui doit beaucoup, elle m'a permi de rebondir après être tombé si bas. Elle m'a fait confiance, elle a cru en moi, a su trouver les mots juste. Il n'est pas exagéré de dire qu'elle a sauvé mo existence.
    Aujourd'hui, direction bordeaux de bonne heure pour régler les derniers préparatifs de mon départ. Tout d'abord direction la CAF pour amener l'ultime pièce manquant a mon dossier , déposé il y a déjà 2 mois. Puis achat d'une nouvelle paire de chaussures et repas au restaurant ou officie Hassan mon ancien coloc'. Hass je l'aime beaucoup. Il ne laisse jamais transparaître ses emotion le boug. Je ne sais jamais s'il déprime ou s'il est heureux. Il fait preuve d'une constance admirable... c'est ça je l'admire ! Il est très paternel avec tout le monde , être à ses côtés cela me rassure, je sais que rien ne peut m'arriver. C'est un déchirement pour moi de ne pas lui avoir confier mon affection. J'espère qu'il lira ses lignes. Apres  ce repas, direction "La Poste", la fameuse afin de lui donner la possibilité de jouir de mes droits bancaires si besion est. Et enfin , dire un aurevoir à ma soeur. Noémie est si exceptionnelle. Elle aussi je lui doit tant, sur tous les points elle assure tellement. Je me suis beaucoup retenu, lors de notre longue séance d'embrassades pour ne pas pleurer, pour que ce moment ne devienne pas tragique d'une certaine façon. J'espère qu'elle pourra très vite me rendre une petite visite, que je puisse la voir hors de notre environnement habituel. Avant la rentrée, après sa saison dans son restaurant. Mimou j'aimerai l'aider sur tous les plans mais pour l'instant malheuresement je ne peut pas. Je ne suis pas assez fort pour cela, mais elle le mérite tant. Tout comme Sabine, je n'aurai pas donné cher de ma peau si elle n'avait pas été là au moment ou j'ai déraillé. A tous ces gens la , il faudra bien à un moment leur "rendre la monnaie de leur pièce" et je dois déjà commencer par m'en sortir, faire de moi quelqu'un pour y prétendre. Mais pas de précipitation, mes fondations sont endommagés.
    Je m'étais promi de ne pas être triste en même temps  je n'ai pas de raisons que cela soit le cas. Prague ce n'est qu'a 2H30 d'avion, a la fois pour moi à la fois pour eux. Alors bien sur cela fait mal de partir, de quitter tout le monde, il y a toujours un goût d'inachever d'un "je ne sais quoi" singulier à chaque personne. Ce que je souhaite du plus profond de mon coeur c'est que chacune des ces personnes prennent soin d'elles. Moi je ferai attention à moi comme si c'était Sabine, Noémie, Maman ou je ne sais qui que j'aime fort. Tiens ma mère, pour la première fois depuis qu'elle sait que je pars , a versé ses premières larmes, j'espère que demain à la gare elle ne se transformera en fontaine. Parce que si c'est le cas jeaurai l'impression de lui faire du mal... une impression quoi. Mais bon à cela je n'y peut rien, parfois, l'instint prédomine. Bon, il est l'heure pour moi de dormir, de me reposer et de ne plus penser à cela. Dynamisme et un point c'est tout ! Demain sera un autre jour, le dernier des jours en France , qui puis est à Paris, cool comme Last day ! Oh puis non, faux départ, je ne peut laisser cela sans vous parler de Christian, mon oncle chez qui je me trouve actuellement . il est tout pour moi, représente ce que je suis, ce que je veut être. Il est mon père remplacant, m'accorde de l'importante me caline. Je vois, je perçois même qu'il est triste de mon départ. Je ne vais pas parier mais je sens qu'il sera du voyage demain jusqu'à la gare et si ce n'est pas le cas alors je l'accompagnerai dans un concert de sanglots discretn suffisant , qui signifie que nous tenons l'un à l'autre comme personne... Cette fois pour sur c'est la fin, à demain !

Samedi 27 Mai, Entre Libourne et Angoulème dans le train, 07H45.

    C'est parti ! Calé dans le train , ordinateur au bout des doigts , walkman dans les oreilles et Prague à 24H. La je peut le dire , je suis dans le "truc". Je commence a feuilleté mon guide de Orague, chose que j'avais évité de faire jusque la afin de rester le plus longtemps possible hermétique à cette ville dont je n'entend que du bien. C'est d'ailleurs pur cette raison que j'ai souhaité m'écarter d'un surplus d'infos, c'est pour prendre ma claque ! Et vous savez quoi : de ce que je vois c'est une fesséé que je vais prendre ouais ! Le deuxième Paris, voilà comment on me la vendu... Ils ont pas tord, l'architecture semble des plus magnifique. En attendant mon arrivée dans "mon" paradis, c'est brouillard" to di max" , aucun paysage à l'horizon. Seul le vert "immédiat" cogne la rétigne de mes yeux fatigués et quelque peu collé. Une végétation qui ne semble avoir différé depuis mon départ, comme si j'étais dans un tunnel éclairé par la lumière du jour et dnt les parois sont bordés de végétation !Tiens ce la me fait penser, cette végétation de base est elle identique en République Tcheque ? Je veux dire l'herbe ou les petits buissons ? Non parce que si ce n'est pas le cas je profite tout de suite . Je sais pas pourquoi mais je pense qu'il y en a qui ont du bien se marrer en lisant ces lignes. Ben quoi ce la nous arrive t il jamais que de vous poser des questions stupide ?  Moi tout le temps. On dit des gens curieux comme moi, que nous sommes très intelligent ... lol ! No Comment !
    Bon sinon, hier je vous parlez d'un éventuel déchirement lors des aurevoirs avec ma douce maman, il n'en fut rien, et c'est tant mieux ! Juste le célebre et évident "fais attention à toi". Attention cela n'est pas pégoratif ce que je dis, à ssa place j'aurai fais la même chose, d'ailleurs j'ai dis ça à tout le monde moi aussi ! Je ne sais pas comment leur dire que cette fois il ne doivent pas s'inquiéter pour moi mais plûtot se réjouir pour moi et eux aussi aller de l'avant, profiter de ce que la vie nous offre dans le respect et la connaissance que certains ne peuvent être dans cette optique, urgence oblige. non mais c'est vrai, je suis la à vouloir refaire le monde, ordinateur portable à mes côtés, téléphone portable walkman, j'en passe et des meuilleurs! Et oui , la voici la contradiction européenne. Bon ok ça c'est fait ! J'arrête sinon je vais faire de la philosophie et vous allez (vous aussi) aimer cela.

 

La suite demain ... 

22:34 Publié dans Moi | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 17 mai 2006

Comment ça fait flipper ...

 Les claviers de plus en plus espionnés au bureau

Les logiciels espions et les claviers traqués sont en pleine expansion. Et pas seulement sur les PC des particuliers. Selon la société WebSense, les attaques perpétrées au bureau par les spywares et les keyloggers (qui surveillent les frappes sur un clavier) ont ainsi frappé 17% des entreprises recensées. Soit 50% de plus que précédemment. En avril 2005, WebSense recensait 77 applications différentes de vol de mots de passe par enregistrement des touches tapées sur le clavier. Il y a deux mois, celles-ci étaient au nombre de 197.

source: l'expansion 

21:15 Publié dans TrUk2oUf | Lien permanent | Commentaires (0)

RootsmanRadio ... le 1er Juin !

Fan de musique, de radio et de reggae, voici un mix de tout cela dans RootsmanRadio, une webradio qui verra le jour ce 1er juin. il s'agira dans un premier temps d'un robinet à musique avec, chaque semaine ( en soirée ) des emissions en direct ! !

+ d'infos , bientôt !

11:20 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

Bonne ViBeS a tous ...

    Je sais pas ce matin je me sens généreux, j'ai envie d'aller vers les gens. J'ai envie de discuter, de rencontrer toutes ces personnes que je ne connais pas , et réciproquement. Le pourquoi de tout cela doit surement venir du fait qu'il ne me reste que 10 jours avant de partir à Prague. Je commence à être impatient ... Peut etre le cérémonial des "aurevoir", le fait que je ne fasse rien ici ( ou presque ) sûrement l'envie de ne pas trop être en manque de toutes ces personnes que  j'aime et à qui je ne ne pourrai consacrer un peu de mon temps. De toute façon ce n'est pas la mort, bien au cotraire c'est une renaissance que voici. Après avoir accumulé erreurs, ingérances et je ne sais quoi d'autres, place au Donatien qui en veut, dynamique, sérieux etc ... bref la perfection quoi. ;-)
 
   Clairement, je ne pars pas pour faire du tourisme mais pour commencer ce que je repousse depuis trop longtemps. Une envie aussi d'affirmation, de "montrer que" .
 
Bref je m'écarte de ce que je voulais dire au début : VIVONS bordel, profitons un max avant que l'on s'apperçoivent que l'on a perdu notre temps... BE HAPPY comme dirai mon bredda ( Frère en pations jamaïcain ) NyAk ! En substance c'est à peu près tout ce que je voulais scander à la terre entière... : c'est fait !!!
 
BigUp et pour vous le morceau que j'écoute en boucle en ce moment, il m'apaise il ... bref ! bonne écoute.
 
Don' 
 
 
---Tuff LiOn - GooD WorkS---
podcast
 
 
 

mardi, 16 mai 2006

Motion de censure contre le Gouvernement !!

Aujourdh'ui les députés PS, PC, Verts ... et même l'UDF, mené par François Bayrou, s'appretent à voter une motion de medium_images.jpgcensure contre le gouvernement. Il semble que cette 3 ème motion ne donnera rien tant le gouvernement et l'UMP ont tous les pouvoirs. On doit, nous citoyen se poser la question d'un gouvernement qui a vu échouer le projet de constitution, la crise des banlieux, la crise du CPE, l'affaire clearstream ... bref une crise de régime pénible qui ne nous permet pas d'aller de l'avant. Arnaud Montebourg va plus loin en disant que dans les ministères, tout le monde est en Stand-Bye. Il fallait s'en douter, les élections créent à Droite des dissenssions qui ne permettent pas de gouverner convenablement. Pour moi il me semble necessaire que Sarko quitte ce gourvement dans lequel il est inéfficace, ou qu'il devienne Premier Ministre à la place de Villepin!

 

 

 TEXTE DE LA MOTION DE CENSURE

Voici le texte de la motion de censure, déposée par Jean-Marc Ayrault, François Hollande, Roger-Gérard Schwartzenberg (PRG) et 140 députés socialistes et radicaux de gauche, qui sera débattue le mardi 16 mai.
Motion de censure déposée en application de l'article 49, alinéa 2, de la Constitution.

"Notre pays traverse l’une des plus graves crises politiques de la Vè République. Depuis un an, le gouvernement est plongé dans une tourmente d’une rare intensité : violences urbaines exceptionnelles dans leur durée et leur ampleur, opposition massive des salariés, des étudiants et des lycéens au Contrat première embauche et, aujourd’hui, divisions au sommet de l’Etat sur fond de suspicion, de manœuvres et de complots.
"Le divorce entre le pouvoir et les Français est consommé avec l’implication de l’exécutif dans la ténébreuse affaire Clearstream.
"S’il appartient à la justice de dénouer les fils de cette machination, si la présomption d’innocence comme le secret de l’instruction doivent être respectés il reste une évidence : c’est au sein même du gouvernement que se lancent les accusations, s’organisent les manœuvres, se jettent les suspicions.
Comment une telle équipe peut-elle continuer à travailler pour le pays dans ce climat délétère, alors que les causes de ce délabrement se situent en son sein même ? C’est l’autorité de l’Etat qui en est la seule victime. Le Premier ministre comme le Ministre de l’Intérieur, dans leur querelle, sont les premiers acteurs du trouble et du désordre. Le Président de la République, en maintenant cet invraisemblable attelage, fait courir un risque majeur à l’esprit de nos institutions.
"Que veut dire en effet la sécurité de l’Etat quand les services de renseignements sont dévoyés dans des opérations de déstabilisation entre ministres du gouvernement ? Quand des officiers et des juges se disent publiquement instrumentalisés dans cette lutte de pouvoir.
"Que veut dire l’intérêt national quand le Président de la République a, désormais, pour seule perspective pour l’exercice de son mandat que de le terminer ? Quand le gouvernement est paralysé et ballotté au gré des rivalités personnelles et des menaces de révélations. Quand l’image et la place de la France dans le monde sont à ce point altérées.
"Si, comme le dit le chef de l’Etat, la République n’est pas « la dictature de la rumeur », elle ne peut pas être davantage le régime des convenances, des confusions et des complots.
"Economiquement, socialement, moralement, le gouvernement a épuisé la France et les Français. Tous ceux qui y participent en portent la responsabilité. Aucun ne peut prétendre s’en exclure.
"Face à ce délitement, le temps d’une espérance est venu. L’élection présidentielle doit être l’occasion de tourner la page de ce régime de crises et de poser les termes du débat de société dont le pays a besoin. Pour que cette confrontation démocratique ne débouche pas sur le rendez-vous tronqué de 2002 sous la menace de l’extrémisme, il est aujourd’hui indispensable d’assainir la situation politique.
"Dans une démocratie digne de ce nom, toutes les conséquences d’une crise de cette ampleur auraient été tirées soit par un changement global d’équipe gouvernementale, soit par un retour devant le peuple français.
"Pour tous ces motifs, l’Assemblée nationale censure le gouvernement en application de l’article 49, alinéa 2 de la Constitution."

10:25 Publié dans politik | Lien permanent | Commentaires (2)

lundi, 15 mai 2006

Un témoignage touchant ... même s'il n'est plus d'actulaité...

Comme tous les jours, j'effectue ma "ronde" de mes blogs préférés. Parmi ceux la , se trouve celui de John Paul Lepers, ancien du Vrai Journal sur C+ et aussi de l'emission 90 minutes sur la même chaine. Son blog est celui "d'un journaliste citoyen" comme il se nomme lui même. un sobriquet qui lui va bien. J'aime sa pertinence, son humour... sa démarche. Il propose beaucoup de vidéo dont une que je souhaite vous faire partager...  Il s'agit du député Jean Lassale qui il y a quelques semaines encore observait une grève de la faim. Son entrevue avec Lepers est touchante... quel courage : chapeau bas Jean !!

 

 Clique pour voir la vidéo

 

 

Bien le Bonjour ...

Il fut un temps ou mon blog (ancien ) était pressque devenu un passe temps à temps complet. Qu'est ce que j'aimais raconter mes états d'âmes, mes tout et mes nimporte quoi ... Mais voila, je m'en suis quelque peu lassé et puis vous le savez bien nous sommes tellment volatile ...

En réorganisant mes favoris j'ai cliqué sur le lien de mon blog : cassé, marche plus . J'ai eu comme une pulsion, je me suis dit; Don' recommence ! Chose désormais faite via le site de 20 minutes. Visibilité plus importante, gestion simple. Attention me revoilà ... tous a vos favoris ! !

Big uP

 

don' 

mercredi, 10 mai 2006

outil de référencement

Technorati Profile

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu